Attention aux piqûres de tiques !

L’arrivée du printemps et des températures clémentes nous amène à pratiquer des activités de loisirs et sportives en plein air. Pendant les périodes chaudes de mars à novembre, les tiques sont particulièrement actives. Présentes partout en Suisse, il convient d’être vigilant quant au risque de piqûre de tique. Ces parasites sont dangereux car ils peuvent transmettre les agents pathogènes de la borréliose ou de la méningo-encéphalite à tiques.

 

Qu'est-ce qu'une tique ?

La tique fait partie de la famille des arachnides. La tique du mouton (Ixodes ricinus) est l’espèce la plus répandue en Suisse. Elle est capable de grimper sur des plantes jusqu’à 1,5 m au-dessus du sol, et vit principalement dans les sous-bois, en bordure des forêts et des chemins. Elle y attend patiemment l’occasion de s’accrocher à son hôte, un animal ou une personne, puis cherche un endroit où mordre. Grâce à son appareil buccal supérieur (chélicère), la tique perce la peau de l’hôte et s’insère dans le tissu à l’aide de son appareil buccal inférieur (hypostome). La piqûre est indolore grâce à la sécrétion d’une substance anesthésiante. Bien ancrée sur la peau, elle absorbe le sang de sa victime dans son intestin pendant plusieurs jours. Lorsque la tique est gorgée de sang, son poids peut être multiplié par 200. Ces parasites peuvent être dangereux car ils sont vecteurs de nombreuses maladies.
   
   

Les piqûres de tique étant indolores, elles passent souvent inaperçues

Les piqûres de tique étant indolores, elles passent souvent inaperçues. Il est donc judicieux de rechercher la présence d'éventuelles tiques sur tout le corps et sur les vêtements après avoir pratiqué des activités en plein air ou dans la nature. Il convient d’examiner tout particulièrement les zones suivantes : aisselles, épaules, nuque, limite des cheveux, pli du coude, nombril, région lombaire ou creux du genou. Les tiques aiment se nicher dans les endroits chauds et humides. En piquant, les tiques peuvent toutefois transmettre les agents pathogènes de maladies graves telles que la borréliose de Lyme ou la méningo-encéphalite verno-estivale.

 

 

   
   

 

Les tiques peuvent être dangereuses pour l’homme

Les tiques sont des vecteurs de différentes maladies transmises à l’homme. Principalement, les tiques transmettent le virus de la méningo-encéphalite à tiques (FSME) ou la Borréliose de Lyme. Dans les jours qui suivent la piqure et pendant 3 semaines, il convient de vérifier si une tache ou une rougeur apparait à l’endroit de la piqure. En cas de doute ou si les troubles suivants apparaissent, il faut impérativement consulter le médecin en urgence :

  • la tique n'a pas pu être retirée correctement ou une partie de la tique est restée dans la plaie
  • une rougeur plus importante se forme autour de la zone de la piqûre
  • des maux de tête apparaissent deux à quatre jours après la piqûre de tique
  • des symptômes grippaux apparaissent deux à trois semaines après la piqûre de tique
En savoir plus sur les maladies transmises par les tiques
   
   

Zones à risque, l'ensemble de la Suisse

 

L’ensemble de la Suisse est considéré comme zone à risque de transmission de la borréliose de Lyme par les tiques. Chaque année, quelque 10 000 personnes en Suisse contractent cette maladie infectieuse selon l'OFSP.

   

 

En savoir plus sur le sujet :

 

Spray anti-tiques pas cher Pince à tiques pas cher Vaccin contre les tiques pas cher

Comment se protéger des tiques ?

Comment retirer une tique ?

Vaccination contre la tique

Une protection adéquate permet de réduire le risque de se faire piquer.

En cas de morsure, la tique doit être retirée soigneusement et le plus vite possible pour se prémunir contre tout risque de maladie.

Le vaccin contre la méningo-encéphalite à tiques protège contre une maladie qui peut avoir des complications graves et pour laquelle aucun traitement n’existe.

En savoir plus En savoir plus En savoir plus
     
     

Vous trouverez de plus amples informations et conseils sur les tiques et les maladies transmises par les tiques sur le site web de la campagnewww.piqure-de-tique.ch.